Louis Cabié

Plaine de Thénac, près de Saintes, huile sur toile par Louis Cabié (1899). Coll. des musées de Saintes

Peintre né à Dol (Ille-et-Vilaine) en 1857 et décédé à Bordeaux-Caudéran en 1939.

Il vint s’installer à Bordeaux vers 1870 où il fit rapidement la connaissance du décorateur bordelais, Léopold Thénot. Cette amitié lui valut l’opportunité de vendre ses premières toiles à quelques amateurs d’art locaux.

À partir de 1887, il exposa aux Salons des Artistes Français et devint un familier de la Société des Amis des Arts de Bordeaux.

En 1896, il ouvrit un atelier et forma de nombreux peintres. Profondément influencé par Courbet, Corot et Théodore Rousseau, Cabié affectionnait tout particulièrement les paysages de la forêt girondine, des Landes, du Périgord et de la Charente-Maritime (il peignit à plusieurs reprises les pittoresques falaises calcaires de Saint-Georges-de-Didonne), mais aussi ceux du Roussillon (Collioure, Port-Vendres).

Le critique d’art Cagnieul, se plaisait à souligner qu’ « il se mêle toujours quelque chose de farouche, de triste, d’impromptu dans les puissantes compositions de Cabié. Ses blocs de roches ressemblent à des membres épars de titans, foudroyés, contractés encore de leur suprême effort […] ».