loader image

Dans cette page nous vous proposons une sélection des œuvres réalisées par Édouard Knoëpflin avant, pendant et après son passage à Parthenay. Tous les objets représentés ici sont conservés dans les musées de Niort, Parthenay, Châtellerault et Poitiers.

Pour retrouver une sélection plus exhaustive d’objets nous vous invitons à consulter le catalogue réalisé à l’occasion de l’exposition qui s’est tenue du 10 février au 19 mai 2019 au musée Georges Turpin de Parthenay : La faïencerie d’art de Parthenay – 3e volet : Édouard Knoëpflin.

Sculptures en bas-relief

Le premier médaillon est antérieur à 1902. Il présente un homme de profil qui pourrait être le père d’Édouard Knoëpflin. Le second médaillon date de la période parthenaisienne de Knoëpflin. Il s’agir d’une Marianne qui fut très certainement offerte à la municipalité pour orner la salle des séances du conseil de Parthenay.

Plaques en porcelaine

À ce jour il est possible d’affirmer que, à la différence de Prosper Jouneau et d’Henri Amirault, l’ensemble de la production de plaques en porcelaine d’Édouard Knoëpflin est constituée de pièces uniques. Les sources d’inspiration sont assez diversifiées, mais avec une préférence pour les thèmes mythologiques et ayant très souvent comme sujet la figure féminine.

​Faïences et grès

Aiguières

Édouard Knoëpflin a produit de grandes aiguières à la manière d’Henri Amirault. Cependant, sa production est plus majoritairement constituée de petites pièces légères et décoratives, parfois associées à des petits plateaux spécialement conçus pour les recevoir et portant les mêmes décors et couleurs.

Bonbonnières

De nombreuses formes de bonbonnières ou de drageoirs ont été recensées, plusieurs portant un décor sur le couvercle, certains réalisés selon la technique du pâte sur pâte.

Bouquetières et cache-pots

La bouquetière, de par la spécificité de sa forme, représente une catégorie  à part entière. Une seule pièce a pu être identifiée.

Parmi les deux formes identifiées de cache-pots produits par Knoëpflin un est conservé au musée de Parthenay.

Chandeliers & biberons

Deux modèles de chandeliers ont été identifiés.

Deux formes de biberons ont pu être identifiées.

Coupes

Trois modèles de coupes ont été identifiés, tous issus des formes de Saint-Porchaire.

Gourdes

Deux modèles de gourdes ont pu être identifiés.

Jardinières

Cette forme de vase allongé est appelée aussi bannette, voire vide-poche. Ce plus elle est parfois associée à une paire de vases, formant un ensemble décoratif.

Soliflores

De nombreux modèles ont été identifiés.

Vases

De nombreuses œuvres présentant des formes très diverses sont compilées sous cette rubrique. Certaines pourraient se trouver sous la rubrique soliflore, si ce n’était le diamètre de leur ouverture trop important pour qu’il porte une seule fleur.

Plaques en faïence

Les plaques inspirées des décorations du château de Blois ont été réalisées entre 1908 et 1911, suite à une visite au château royal de Blois avec les élèves de l’école d’arts plastiques. Le médaillon au faune, si il est daté de la même période, n’appartiant pas à cette série.

Après Parthenay

Malgré le fait qu’il n’ait pas disposé d’un four immédiatement disponible à Paris Édouard Knoëpfkin a continué à produire des faïences tout au long de sa vie.