loader image

Pourquoi doit-on toujours faire attention dans un musée ?

Dans un musée sont conservées beaucoup d’œuvres d’art, fragiles et uniques. Fragiles parce qu’elles sont parfois très anciennes, comme ce flacon à parfum en verre fabriqué il y a presque 2 000 ans. Uniques parce que ces objets sont rares et irremplaçables.
Il est donc important que ces œuvres soient gardées dans le meilleur état possible pour les générations futures. C’est pour cette raison qu’il est interdit de toucher les collections. De même, on ne doit pas les photographier avec un flash. Les éclairages puissants abîment les œuvres telles que les peintures, les dessins, les fresques, les tissus… Ces règles de préservation s’appliquent aux visiteurs, mais également au personnel du musée.

Lorsque l’on doit déplacer un objet, il faut prendre « mille » précautions : on porte des gants, on utilise des protections en mousse, des emballages en papier-bulle, papier de soie, papier japon… Les mains ne doivent pas toucher l’œuvre !
En effet, la surface de nos mains est porteuse de micro-organismes, de graisses et d’acidité (par la transpiration) qui peuvent dégrader les objets. Une trace de doigt ne serait pas grave en soit. En revanche, si cette trace se multipliait en milliers d’autres, l’objet s’abîmerait beaucoup. Nous serions alors obligés de confier l’œuvre d’art à un restaurateur.
Fais un test en touchant régulièrement une feuille de papier, toujours au même endroit. Au bout d’une semaine, tu pourras observer une tache.

Les agents de surveillance veillent également à ce que le public ne s’approche pas trop près des sculptures ou des tableaux exposés. Il arrive que des visiteurs, moins bien informés que toi, grattent la peinture des tableaux pour voir « si c’est un vrai ». Quelle bêtise ! Imagine les dégâts qu’ils peuvent ainsi occasionner !
Dans certaines expositions, en revanche, des copies parfaites d’œuvres d’art, que l’on appelle « fac-similés », sont à la disposition des personnes mal voyantes. Dans ce cas particulier, il est autorisé de toucher l’objet pour mieux comprendre l’œuvre !
De même, il ne faut pas courir dans les salles. D’abord, c’est plus facile de visiter les lieux en prenant son temps ! Ensuite, en courant, on risque de percuter une sculpture, par exemple, de la renverser et de la casser.
Manger et boire sont des activités autorisées, mais seulement à la cafétéria du musée.
À toi maintenant  de respecter et de faire respecter les œuvres en touchant seulement avec tes yeux !