loader image

Les plaquettes gravées de la grotte de La Marche

(Lussac-les-châteaux)

Un site majeur de l’art préhistorique

Située sur la commune de Lussac-les-Châteaux la grotte de La Marche est un site préhistorique majeur. Moins connue que les grottes ornées telles que Lascaux ou Chauvet elle n’en est pas moins un témoin exceptionnel de la création artistique des Hommes de la préhistoire.

Pourtant sur ses murs, point de bisons d’ours ou de lions, encore moins de mains négatives. C’est au sol que se trouvent les créations qui rendent cette grotte extraordinaire : sur plus de 3000 plaquettes de calcaire, ont été gravées des formes humaines et animales. La présence, en nombre important, de représentations humaines est exceptionnelle. En effet l’art paléolithique comporte en général très peu de représentations anthropomorphes.

La présence de plaquettes gravées est attestée dans d’autres sites, mais jamais dans une telle proportion que dans cette grotte fréquentée par les humains du magdalénien (la dernière phase du paléolithique supérieur en Europe).

La grotte fut découverte par Henri Lavergne en 1914, mais il ne trouva que quelques silex et passa à côté des plaquettes gravées. C’est en 1937 que Léon Péricard découvre les pierres gravées et commence la première campagne de fouilles aux côtés de Stéphane Lwoff. Ce n’est qu’en 1970 que la grotte est classée.

La découverte des plaquettes gravées et leur fabrication en vidéo

Production : Clap! Clap! Cinoeil (http://cinoeil.overblog.com) et d’Arkéo Fabrik (http://arkeofabrik.over-blog.com/) Avec la participation du musée de préhistoire de Lussac-les-Châteaux.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Ces deux journées d’études ont pour objectif d’étudier la question du détail, principalement dans la peinture d’histoire et la sculpture monumentale du XIXe siècle à nos jours. En effet, la représentation picturale de l’histoire et l’hommage sculpté s’enrichissent, à l’époque contemporaine, d’un important répertoire de détails et de précisions matérielles dont l’analyse peut induire une nouvelle lecture de l’œuvre, ou lui ajouter une nouvelle dimension.