loader image

La collection du comte et l’ancienne manufacture

La collection de Bernard de Lassée (ancien directeur de l’Automobile Club de l’Ouest et du Circuit du Mans), constitue le noyau du musée Auto Moto Vélo devenu Grand Atelier.

Après que la manufacture de Châtellerault aie fermé ses portes en 1968 et alors que le site semble devoir sombrer dans l’oubli, le comte Bernard de Lassée décide de louer le bâtiment du Grand Atelier pour abriter sa collection de véhicules anciens. C’est la naissance du musée de l’Automobile et de la Technique. À la mort du comte en 1991 la ville de Châtellerault se porte acquéreuse d’une part importante de la collection. En 1998 cette démarche aboutit à la création du musée Auto Moto Vélo.

L’histoire de l’automobile en cartes postales

La collection du comte de Lassée regroupait évidemment des véhicules anciens, voitures, motos et vélos, mais également des documents dont un fonds de cartes postales qui contribuent à leur manière à documenter l’histoire de l’Ère de l’automobile. Elles témoignent de nos relations avec les véhicules qui sont si intimement liés à notre monde moderne. C’est à travers une de ces cartes que nous vous proposons de découvrir la première “automobile” française ayant démontré de véritables qualités routières.

L’Obéissante d’Amédée Bollée

L’impressionnant véhicule représenté sur cette carte portale se nomme L’Obéissante. Elle a été créee par Amédée Bollée (1844-1917), fondeur de cloches et inventeur. C’est en 1873 qu’il construit L’Obéissante, considérée comme un des ancêtres de l’automobile pour particuliers avec ses 4 roues à suspension indépendante et sa propulsion à deux roues motrices. Toutefois ses 4.8 tonnes et sa capacité d’accueil de 12 personnes la rapprochent plus d’un bus que d’une voiture moderne. Propulsée par un moteur à vapeur elle peut atteindre une vitesse de 40 km/h dans des conditions de silence et de confort excellentes.

C’est en 1875 que l’Obéissante se lance à l’assaut des routes françaises. Amédée Bollée souhaite marquer les esprits ; il va rallier Le Mans à Paris. Le voyage ne peut pas se faire en une seule étape, la machine devant refaire de l’eau et du charbon régulièrement. Mais ce qui va encore plus la ralentir sont les 75 contraventions dressées par la maréchaussée tout au long du voyage qui ne dure au final que 18 heures. Malgré cette brillante démonstration Bollée ne reçoit pas de commande pour l’Obéissante, et c’est un véhicule plus léger, pesant moins de trois tonnes, baptisé la Mancelle qui sera a première voiture fabriquée en série au monde. L’unique exemplaire de L’Obéissante est aujourd’hui conservé au musée des arts et métiers.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Chromatique ou diatonique ?

Chromatique ou diatonique ?

Avec plus de 100 ans d’existence et une implantation sur la ville de Tulle, l’entreprise Maugein est une des toutes dernières firmes française de fabrication d’accordéon.
Ce billet propose la numérisation 3D de deux types emblématiques d’accordéon, modèles conçus par cette société et conservés dans les collections des musées de Tulle.

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

Parcours d’un honnête homme angérien de conviction promis à une belle carrière juridique, mais qui la sacrifie, face à un Second Empire détesté. Entre liberté de création poétique et travail ouvrier au service des lettres, André Lemoyne construit sa vie modeste entièrement tournée sur la poésie.