loader image

Maquette du Saint-Sépulcre

17e siècle, bois d’olivier incrusté d’ivoire, de nacre et d’ébène

L’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem

Fondée en 325 par l’empereur Constantin sur l’emplacement du Golgotha, rocher sur lequel fut crucifié Jésus, et, à quelques dizaines de mètres de là, sur celui du tombeau présumé du Christ ressuscité. L’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem est un lieu de pèlerinage important géré par l’ordre franciscain depuis le 14e siècle.

La maquette est constituée d’éléments mobiles permettant de dévoiler l’intérieur.

Souvenir de pélerinage

Les maquettes représentant ce lieu sont produites dans les ateliers syro-libanais et sont des objets de dévotion mémorielle, souvenir de pèlerinage.
La maquette du Saint-Sépulcre conservée au Musée Sainte-Croix de Poitiers, constitue un des rares exemples de cette production prestigieuse, unique en France jusque dans les années 2000. En effet, seule une trentaine de ces objets est aujourd’hui répertoriée dans le monde.

Constituée d’éléments mobiles dévoilant un décor intérieur d’une extrême finesse d’exécution, dont la croix de custodie* visible sur le parvis, cette maquette a fait l’objet d’une restauration en 2017.

*custodie : territoire administré par un ordre religieux mendiant, la custodie de Terre Sainte à Jérusalem étant la plus importante.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

Pendant les soixante ans de sa longue carrière de céramiste, Édouard Knoëpflin a beaucoup produit. Sa plus ancienne pièce connue date de 1884 et la dernière de 1941. Entre post-romantisme et prémices de l’Art moderne, et tout en suivant les traces des faïenciers qui l’ont précédé à Parthenay, il inscrit ses recherches plus personnelles dans les nouveaux mouvements artistiques.