loader image

L'enlèvement d'Europe

Bernard d'Agesci

Zeus, dieu de l’Olympe

Zeus est le dieu suprême du panthéon grec. Il est le roi des dieux et le maître de la sphère céleste. C’est lui qui dicte les conditions météorologiques, pouvant affliger les hommes avec des tempêtes, des orages ou des sécheresses. Il est d’ailleurs, parmi de nombreuses autres appellations,  “celui qui manie la foudre”. Mais il est aussi un dieu-père, protecteur de la famille et du foyer.

Il est le fils du titan Cronos et de sa sœur Rhéa. Cronos, à qui son père Ouranos avait prédit qu’un de ses enfants le détrônerait, dévorait systématiquement sa progéniture. Mais Rhéa réussit à soustraire Zeus, son sixième enfant, à l’appétit de son père en lui présentant une pierre enveloppée dans des langes en lieu et place de l’enfant qu’elle confia à des nymphes.

Zeus grandit caché et à l’adolescence décide de prendre le trône de Cronos. Zeus lui fait boire un philtre magique qui lui fait vomir tous ses autres enfants. Ainsi Hestia, Déméter, Héra, Hadès et Poséidon sont libérés. Alliés aux cyclopes les enfants de Cronos entrent en guerre contre les titans qui sont vaincus et envoyés au Tartare (une région des enfers).
Les dieux doivent encore se battre contre les géants envoyés par Gaïa, la première déesse, mère des titans, mais là encore ils triomphent. C’est le début du règne des dieux olympiens.

Un mari infidèle

Zeus épouse sa sœur Héra mais il est un époux volage. Déesses, titanides, nymphes et humaines, il a de nombreuses aventures et engendre de nombreux enfants. Zeus se métamorphose aussi bien pour tromper ses conquêtes que sa femme et ainsi éviter son courroux. Il peut prendre l’apparence d’une connaissance proche ou du mari des femmes qu’il convoite ou bien encore se présenter sous un aspect non humain.

Ainsi il s’est transformé en un cygne blanc pour séduire la reine de Sparte Léda, en une pluie d’or pour pénétrer la haute tour où était enfermée Danaé princesse d’Argos et en taureau pour enlever la princesse tyrienne Europe.

Un jour que la princesse de Tyr est sortie au bord de la mer pour cueillir de fleurs, Zeus la voit et s’éprend d’elle. Il se transforme en un taureau blanc qui vient se coucher aux pieds d’Europe. Elle décide de grimper sur le dos de l’animal qui semble docile. Mais dès qu’elle est en croupe il l’enlève à travers les flots jusqu’à l’île de Crête. Europe y met au monde trois des enfants du Dieu : Minos, Rhadamante et Sarpédon. Europe reste en Crète où elle épouse le roi Astérion.

L’auteur de l’œuvre

Jean-Charles Augustin Bernard, dit Bernard d’Agesci (1756-1829), est issu de la bourgeoisie niortaise. Il étudie le dessin à l’académie royale puis, en 1783 il part à Rome, à la villa Médicis comme pensionnaire du roi. Il obtient un prix de l’académie de Bologne pour son tableau la muse Érato reproduit ici. Jean-Charles Augustin Bernard est recensé comme peintre à Rome entre 1787 et 1788.
Il rentre en France en 1789 ; si il réalise une série de portraits pour la noblesse et l’aristocratie parisienne les évènements révolutionnaires le contraignent à quitter Paris.

Il retourne alors dans sa ville natale où il mène une action importante en faveur des arts et de la culture. Jean-Charles Augustin Bernard travaille à la collecte d’œuvres afin de constituer un fonds de collection pour la mise en place d’un musée. Il crée le jardin botanique, près du Donjon, en assure la décoration des portes, élève une fontaine place du Port, un théâtre place de la Comédie, envoie à Paris un projet de “Temple à la gloire de la Grande Armée”, future église de la Madeleine, restaure un certain nombre d’édifices publics ou privés, exécute des retables d’églises (Niort, Champdeniers…).

L’impact sur la vie culturelle niortaise de Bernard d’Agesci est tel qu’un des musées de la ville lui doit son nom.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

La chamoiserie est une activité niortaise très ancienne. Dès le XIIIe siècle, la cité exportait divers produits tels que denrées alimentaires, mais aussi de la laine, ce qui laisse supposer que l’on travaillait déjà la peau de mouton, le cheptel bovin, caprin et ovin étant important dans cette région. Retour sur une histoire dont l’origine remonte au Moyen-Âge…

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie