loader image
Le donjon de Niort

Vue du donjon de Niort avec pont-levis. Anonyme, 1813. Conservation des musées de la Communauté d’Agglomération du Niortais.

Vestige d’un ensemble castral

Bien qu’imposant, le donjon que l’on peut admirer aujourd’hui n’est qu’une partie d’une immense forteresse édifiée sur l’ordre de Henri II Plantagenêt, à l’emplacement d’un castrum du Xe siècle, pour protéger les terres de sa femme Aliénor : duchesse d’Aquitaine et reine d’Angleterre. Le château vient sécuriser un port aujourd’hui disparu sur la Sèvre Niortaise. Ce port permettait le commerce du vin vers l’Angleterre et les Flandres.

Le donjon possède la particularité d’être composé non d’une mais de deux tours carrées construites l’une à côté de l’autre et reliées ensembles par un bâtiment central. Ses défenses incluent des archères et des mâchicoulis, éléments encore rares en occident au moment de la construction.

Sur le tableau reproduit ici on peut voir des éléments de fortifications beaucoup plus récents que le reste du bâtiment, tels que le portail sous lequel s’apprêtent à passer les cavaliers.

Un témoin de l’histoire niortaise

Le donjon abrite aujourd’hui des expositions temporaires et une collections permanente d’objets ethnographiques et archéologiques. Toutes les infos pratiques pour le visiter sont accessibles sur Découverte des musées.

Ces publications pourraient également vous intéresser :