loader image

Une curiosité dans la collection d’oiseaux naturalisés du Musée Bernard d’Agesci (Niort – 79).

 

Que nos visiteurs les plus sensibles à la cause animale nous pardonnent cet excès d’humour noir.

Mais l’objet a retenu notre attention tant il nous semble issu d’un cartoon, où le chasseur – trop bien armé – pulvériserait sa proie n’en laissant que les pattes.

Et quand on connait le soin et l’attention nécessaire pour présenter des spécimens taxidermisés, il est tout de même légitime de s’étonner de la mise en scène inhabituelle de ce pauvre aigle couronné ou du moins de ce qu’il est reste.

Peut-être, à la manière des bois ou de patte de cervidés montés sur socle, s’agit-il d’une forme de trophée ? Cela ne reste que pure supposition.

L’origine de l’objet au sein du musée a été réalisé par un don en 2015 avec plusieurs centaines d’animaux naturalisés de manière bien plus complète.

 

Ces publications pourraient également vous intéresser :

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

Parcours d’un honnête homme angérien de conviction promis à une belle carrière juridique, mais qui la sacrifie, face à un Second Empire détesté. Entre liberté de création poétique et travail ouvrier au service des lettres, André Lemoyne construit sa vie modeste entièrement tournée sur la poésie.

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Ces deux journées d’études ont pour objectif d’étudier la question du détail, principalement dans la peinture d’histoire et la sculpture monumentale du XIXe siècle à nos jours. En effet, la représentation picturale de l’histoire et l’hommage sculpté s’enrichissent, à l’époque contemporaine, d’un important répertoire de détails et de précisions matérielles dont l’analyse peut induire une nouvelle lecture de l’œuvre, ou lui ajouter une nouvelle dimension.