loader image
Vue de Venise par Félix Ziem

Un architecte contrarié

Félix Ziem (1821-1911) aurait du être architecte, mais son exclusion de l’école des Beaux-Arts de Dijon et sa rencontre fortuite avec le duc d’Orléans en ont décidé autrement. Le duc se prend d’intérêt pour le travail pictural de Ziem qui décide de fonder sa propre école de dessin à Marseille en 1840.

Barbizon et l’Orient

Ziem ne reste pas longtemps en place. Dès 1841 il commence à voyager en France, puis en Italie, ailleurs en Europe et en Orient. Il côtoie pendant un temps les membres de l’école de Barbizon qui inflencent sa manière d’appréhender le paysage. Plutôt qu’un mouvement ou une école c’est, après le sud de la France et sa lumière, Venise qui sera sa plus grande découverte. Il se rend une vingtaine de fois à la Sérennissime et se fait appeler “le peintre de Venise”. La ville est d’ailleurs le sujet de ce tableau conservé au musée Bernard d’Agesci de Niort.  

 

Ces publications pourraient également vous intéresser :

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

Parcours d’un honnête homme angérien de conviction promis à une belle carrière juridique, mais qui la sacrifie, face à un Second Empire détesté. Entre liberté de création poétique et travail ouvrier au service des lettres, André Lemoyne construit sa vie modeste entièrement tournée sur la poésie.

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Ces deux journées d’études ont pour objectif d’étudier la question du détail, principalement dans la peinture d’histoire et la sculpture monumentale du XIXe siècle à nos jours. En effet, la représentation picturale de l’histoire et l’hommage sculpté s’enrichissent, à l’époque contemporaine, d’un important répertoire de détails et de précisions matérielles dont l’analyse peut induire une nouvelle lecture de l’œuvre, ou lui ajouter une nouvelle dimension.