loader image
Vue de Venise par Félix Ziem

Un architecte contrarié

Félix Ziem (1821-1911) aurait du être architecte, mais son exclusion de l’école des Beaux-Arts de Dijon et sa rencontre fortuite avec le duc d’Orléans en ont décidé autrement. Le duc se prend d’intérêt pour le travail pictural de Ziem qui décide de fonder sa propre école de dessin à Marseille en 1840.

Barbizon et l’Orient

Ziem ne reste pas longtemps en place. Dès 1841 il commence à voyager en France, puis en Italie, ailleurs en Europe et en Orient. Il côtoie pendant un temps les membres de l’école de Barbizon qui inflencent sa manière d’appréhender le paysage. Plutôt qu’un mouvement ou une école c’est, après le sud de la France et sa lumière, Venise qui sera sa plus grande découverte. Il se rend une vingtaine de fois à la Sérennissime et se fait appeler “le peintre de Venise”. La ville est d’ailleurs le sujet de ce tableau conservé au musée Bernard d’Agesci de Niort.  

 

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

La chamoiserie est une activité niortaise très ancienne. Dès le XIIIe siècle, la cité exportait divers produits tels que denrées alimentaires, mais aussi de la laine, ce qui laisse supposer que l’on travaillait déjà la peau de mouton, le cheptel bovin, caprin et ovin étant important dans cette région. Retour sur une histoire dont l’origine remonte au Moyen-Âge…

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie