loader image

En 1979, un incendie détruit partiellement les Halles de Dax. Lors des travaux, on dégage les fondations d’un quartier artisanal gallo-romain… dans lesquelles on découvre une gangue métallique corrodée. Des statuettes se détachent au premier coup d’œil de cet amas métallique… Un véritable trésor d’une quinzaine objets est ainsi découvert…

Les principaux objets composant le trésor des Halles de Dax

Cet ensemble d’une quinzaine d’objets en bronze s’avère remarquable, avec notamment trois lampes à huile, une figurine de sanglier, une statuette du dieu Esculape et une statuette de Mercure accompagné d’un coq et d’un bouc. L’enfouissement de ce dépôt est difficile à dater précisément, probablement à la fin du IIIe siècle, au plus tôt. 

(extrait de l’article “Et Mercure sort de terre”)

 

Autour du même sujet

Retrouvez la numérisation 3D du Mercure gallo-romain issus des fouilles de la Halle de Dax dans notre article :

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

Pendant les soixante ans de sa longue carrière de céramiste, Édouard Knoëpflin a beaucoup produit. Sa plus ancienne pièce connue date de 1884 et la dernière de 1941. Entre post-romantisme et prémices de l’Art moderne, et tout en suivant les traces des faïenciers qui l’ont précédé à Parthenay, il inscrit ses recherches plus personnelles dans les nouveaux mouvements artistiques.