loader image
Lithographie représentant la porte de la citadelle de Parthenay (détail)

Lithogravure : La tour de l’horloge de Parthenay par Eugène Sadoux.

Une position idéale

Parthenay a été fondée au Xe siècle sur un éperon rocheux surplombant une boucle du Thouet. Placée à un emplacement facile à défendre la ville s’abrite sous son château et derrière une puissante double enceinte.

Le style anglais

La porte dite “de l’horloge”, construite au XIIIe siècle, contrôlait l’accès à la citadelle de la ville. Le plan en amande des tours et la présence d’archères à niches indiquent que cette fortification a été érigée sur l’impulsion des rois d’Angleterre, que les seigneurs locaux soutiennent au moment de la construction.

La tour doit son surnom de tour de l’horloge à la cloche qui trône à son sommet. Datée de 1454 c’est une des plus anciennes de la région. Le clocheton qui l’abrite est plus récent puisqu’il date du XVIIIe siècle.

L’auteur de l’œuvre

Eugène Sadoux (1841-1906) est un peintre et graveur originaire d’Angoulême. Il a collaboré avec Le Monde Illustré, l’Illustration ou, plus proche de Parthenay, le Bulletin de la Société Archéologique de la Charente. Il est notamment connu pour son relevé des fresques de la commanderie templière de Cressac en Charente.

Retrouvez les œuvres d’Eugène Sadoux conservées dans les musées du réseau Alienor en cliquant ici.

Ces publications pourraient également vous intéresser :