loader image

Ici sont les dragons, et ils ne sont pas grands…

Draco spilopterus, aussi connu sous le nom de lézard volant des Philippines ou dragon volant, est un petit reptile du genre Draco. On compte 41 espèces arboricoles de Draco. Elle mesurent environ une vingtaine de centimètres et se rencontrent toutes en Asie. Draco spilopterus habite plus spécifiquement en Indonésie et aux Philippines.

Voler avec ses côtes…

Même si il ne “vole” pas vraiment il est capable de planer, grâce à une membrane de peau tendue sur des côtes allongées ; ces dernières sont bien visibles sur le spécimen conservé au Muséum de La Rochelle présenté ici. Ce type de membrane de peau est appelé un patagium. On le retrouve notamment chez les écureuils volants. C’est également le nom donné à la membrane alaire des oiseaux ou des chiroptères.

L’aptitude de notre petit dragon au vol plané est un bel exemple d’adaptation à son environnement. La capacité de se déplacer rapidement d’arbre en arbre lui confére un véritable avantage sur ses prédateurs.

 

 

Démonstration de vol sur le site nationalgeographic.com

Ces publications pourraient également vous intéresser :

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

Pendant les soixante ans de sa longue carrière de céramiste, Édouard Knoëpflin a beaucoup produit. Sa plus ancienne pièce connue date de 1884 et la dernière de 1941. Entre post-romantisme et prémices de l’Art moderne, et tout en suivant les traces des faïenciers qui l’ont précédé à Parthenay, il inscrit ses recherches plus personnelles dans les nouveaux mouvements artistiques.