loader image
Filigrane figurant une femme nue

100 nues à “collectionner”

Bien avant le cowboy Malboro ou les vignettes Panini et parce que le sexe fait vendre de tout temps, une petite fabrique de papier à cigarette développe son petit concept pour vendre son papier à cigarette…

En effet, dans les années 30, un petit papetier JBM Brémaud, installé à La Couronne (ville à la périphérie d’Angoulême), développe une série de 100 cahiers de papier à cigarettes vendue sous le nom : Les Cent Vierges – Papier illustré.

Chaque cahier propose des feuilles de papier à cigarette décorées par une figuration de femme nue (de très simple dessin au trait) en filigrane – de tout petit dessin visible par transparence. Chaque dessin couvre la surface du papier à rouler soit 7cm sur 4cm. Le portrait en pied, au demeurant très académique, change en fonction du numéro de cahier, lui-même indiqué sur la couverture du cahier.

Le dossier d’acquisition du musée du Papier – Le Nil (musée également installé dans les locaux d’un ancien fabricant de papier à cigarette) fait mention que ces cahiers étaient vendus dans les maisons closes.

 

Cahier de papiers à cigarette

Bien entendu, ce billet ne se veut une quelconque promotion de la consomation du tabac et nous nous devons de rappeler que fumer tue.

 

Ces publications pourraient également vous intéresser :

La maquette du Saint-Sépulcre

La maquette du Saint-Sépulcre

Fondée en 325 par l’empereur Constantin sur l’emplacement du Golgotha, rocher sur lequel fut crucifié Jésus, et, à quelques dizaines de mètres de là, sur celui du tombeau présumé du Christ ressuscité. L’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem est un lieu de pèlerinage important géré par l’ordre franciscain depuis le 14e siècle.