loader image

Antigone conduisant Œdipe aveugle, détail. Collections du musée Sainte-Croix de Poitiers.

Des héros tragiques

Antigone et Œdipe sont des personnages de la mythologie grecque. Sophocle, dans trois pièces qui nous sont parvenues, Oedipe Roi, Oedipe à Colone et Antigone, raconte leur destin funeste.

Un destin inexorable

L’oracle de Delphes avait prédit au roi Laiös de Thèbes que, si il avait un fils, celui-ci le tuerait et épouserait sa mère, la reine Jocaste. Évidemment un fils naquit et ses parents l’exposèrent* sur le mont Cythéron.

Le roi et la reine de Corinthe, Polybe et Mérope, recueillirent l’enfant, le nommèrent Œdipe et l’élevèrent comme leur propre fils.
Devenu adulte Œdipe se rendit à Delphes pour consulter l’oracle qui lui prédit qu’il tuerait son père et épouserait sa mère. Croyant que cette prophétie concernait Polybe et Mérope il décida de ne pas rentrer à Corinthe pour essayer de contrer la prophétie.

Dans son errance Œdipe croisa sur la routeun vieil homme monté sur un char, ils se disputèrent le droit de passage, en vinrent aux mains et Œdipe tua le vieil homme qui n’était autre que Laïos.

Continuant sa route Œdipe se rendit à Thèbes où une Sphinge terrorisait la ville. Il la défit à un jeu d’énigmes et se vit offrir le trône de la ville ainsi que la main de sa reine récemment endeuillée par la mort de son époux.

Ainsi, sans le savoir, Œdipe venait d’accomplir la prédiction de l’oracle.

Dans la tragédie Œdipe Roi, Sophocle raconte comment Œdipe découvrit la vérité et décida de s’exiler et de se crever les yeux pour ne plus voir ses crimes.

Antigone, héroïne de la tragédie éponyme, etait la fille d’Œdipe. Au départ de son père ses frères Étéocle et Polynice se disputaient le trône de Thèbes.

Antigone accompagna son père aveugle en exil. C’est de cet élément du récit, relaté dans Oedipe à Colone qu’est inspiré ce tableau.

Polynice et Étéocle finirent par s’entretuer lors de la guerre qui devait inévitablement éclater entre eux. Leur oncle Créon, régent de Thèbes décrèta que le corps de Polynice, qui avait demandé l’aide des Argiens contre son frère, serait laissé sans sépulture ; ce à quoi Antigone s’opposa jusqu’à la mort.

L’auteur de l’œuvre

L’auteur de cette toile, Léon Bonnat (1833-1922) est surtout connu pour ses portraits de personnalités du XIXe siècle, telles qu’un portrait devenu emblématique de Victor Hugo. Influencé par les maîtres espagnols il utilise volontiers une touche terreuse et fait montre d’une très grande maîtrise du clair-obscur.

*L’exposition est l’abandon d’un nouveau né dans un endroit où il sera livré aux éléments et aux animaux sauvages ou bien recueilli.

Ces publications pourraient également vous intéresser :