loader image
Portrait de la Diane, navire de la famille Fleuriau.

La Diane, navire de la famille Fleuriau

L’aquarelle ci-dessus est datée de 1830. Elle représente le trois-mâts Diane, vu de côté naviguant tribord amure sous toute sa toile. Faire réaliser des portraits de navire était courant chez les armateurs du 19e siècle.

La Diane appartenait à la famille Fleuriau de La Rochelle, qui avait fait fortune dans le commerce avec les colonies et armait ses propres navires ; on peut d’ailleurs trouver une autre aquarelle du même auteur dans les collections des musées de La Rochelle, représentant un second bâtiment nommé la Bayadère.
C’est Frédéric Roux, peintre marseillais issu d’une véritable dynastie de peintres de marine, qui a réalisé ces deux aquarelles.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

La chamoiserie est une activité niortaise très ancienne. Dès le XIIIe siècle, la cité exportait divers produits tels que denrées alimentaires, mais aussi de la laine, ce qui laisse supposer que l’on travaillait déjà la peau de mouton, le cheptel bovin, caprin et ovin étant important dans cette région. Retour sur une histoire dont l’origine remonte au Moyen-Âge…

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie