loader image

On trouve parfois de drôles de choses dans les musées. D’après vous, de quoi peut-il s’agir ?

Fer à coque, coll. musée de l'île d'Oléron
Réponse :
Un fer à coque

Ce petit objet à la tête en forme d’œuf est utilisé par les repasseuses pour mettre en forme les coiffes, fonds de bonnet et certaines emmanchures. Il est ici présenté sur son socle, reposoir.

N° d’ inv. 75.2.1 issu des collections du musée d’Oléron

Voir la fiche complète de ce fer à coque.

Chef d'œuvre d'ouvrier tourneur, coll. musées de Châtellerault
Réponse :
Un chef d’œuvre de fin d’apprentissage

Cet objet en forme de globe et percé d’un trou dans sa sphère métallique est la réalisation d’un certain Clotaire Duquerroux qui le confectionna avec soin pour montrer son savoir-faire d’ouvrier tourneur au sein de la Manufacture d’Armes de Châtellerault.

N° d’ inv. 1991.80 issu des collections des musées de Châtellerault

Voir la fiche complète de ce chef d’œuvre d’ouvrier.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

Pendant les soixante ans de sa longue carrière de céramiste, Édouard Knoëpflin a beaucoup produit. Sa plus ancienne pièce connue date de 1884 et la dernière de 1941. Entre post-romantisme et prémices de l’Art moderne, et tout en suivant les traces des faïenciers qui l’ont précédé à Parthenay, il inscrit ses recherches plus personnelles dans les nouveaux mouvements artistiques.