loader image

·−· · −·−· · ·−−· − · ··− ·−· −− −−− ·−· ··· ·

Le code Morse (du nom de Samuel Morse) a été inventé en 1832 pour la télégraphie. C’est un système de codage des caractères qui assigne à chaque lettre ou chiffre une séquence unique composée d’impulsions courtes et longues, permettant de transmettre des signaux par voie optique ou électrique.
Ce récepteur était relié à une ligne télégraphique ; lorsqu’il était en action le fin ruban de papier visible ici sur sa bobine était entrainé par un mécanisme d’horlogerie et une pointe s’abaissait en fonction du courant électrique retransmis par la ligne de télégraphe, inscrivant une série de points et de traits et permettant ainsi de retranscrire le message envoyé par un émetteur.

 

Ces publications pourraient également vous intéresser :

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

La faïencerie d’art de Parthenay : Édouard Knoëpflin

Pendant les soixante ans de sa longue carrière de céramiste, Édouard Knoëpflin a beaucoup produit. Sa plus ancienne pièce connue date de 1884 et la dernière de 1941. Entre post-romantisme et prémices de l’Art moderne, et tout en suivant les traces des faïenciers qui l’ont précédé à Parthenay, il inscrit ses recherches plus personnelles dans les nouveaux mouvements artistiques.