loader image

·−· · −·−· · ·−−· − · ··− ·−· −− −−− ·−· ··· ·

Le code Morse (du nom de Samuel Morse) a été inventé en 1832 pour la télégraphie. C’est un système de codage des caractères qui assigne à chaque lettre ou chiffre une séquence unique composée d’impulsions courtes et longues, permettant de transmettre des signaux par voie optique ou électrique.
Ce récepteur était relié à une ligne télégraphique ; lorsqu’il était en action le fin ruban de papier visible ici sur sa bobine était entrainé par un mécanisme d’horlogerie et une pointe s’abaissait en fonction du courant électrique retransmis par la ligne de télégraphe, inscrivant une série de points et de traits et permettant ainsi de retranscrire le message envoyé par un émetteur.

 

Ces publications pourraient également vous intéresser :

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

André Lemoyne, homme du Livre et homme des livres

Parcours d’un honnête homme angérien de conviction promis à une belle carrière juridique, mais qui la sacrifie, face à un Second Empire détesté. Entre liberté de création poétique et travail ouvrier au service des lettres, André Lemoyne construit sa vie modeste entièrement tournée sur la poésie.

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Le sens du détail : podcasts des journées d’études

Ces deux journées d’études ont pour objectif d’étudier la question du détail, principalement dans la peinture d’histoire et la sculpture monumentale du XIXe siècle à nos jours. En effet, la représentation picturale de l’histoire et l’hommage sculpté s’enrichissent, à l’époque contemporaine, d’un important répertoire de détails et de précisions matérielles dont l’analyse peut induire une nouvelle lecture de l’œuvre, ou lui ajouter une nouvelle dimension.