loader image

La huppe : belle et sale à la fois ?

Si le chant du Coucou est si spécifique qu’il donne son nom à l’oiseau, la Huppe fasciée s’entend également aisément avec son “Pou-Pou-Pou” répété (https://www.xeno-canto.org/491603). Visuellement, elle est magnifique avec sa coiffe en crête d’iroquois, sa huppe érectile orange blanche et noire.

Si vous ne parvenez pas à la localiser par son chant ou par sa silhouette caractéristique, il restera peut-être l’odeur. En effet, l’oiseau a pour habitude d’imprégner son nid d’une forte fragrance nauséabonde produite par les glandes de son croupion. Il ne s’agit nullement de parfum d’ambiance mais d’une façon efficace de protéger sa famille des prédateurs au nez délicat.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

La chamoiserie est une activité niortaise très ancienne. Dès le XIIIe siècle, la cité exportait divers produits tels que denrées alimentaires, mais aussi de la laine, ce qui laisse supposer que l’on travaillait déjà la peau de mouton, le cheptel bovin, caprin et ovin étant important dans cette région. Retour sur une histoire dont l’origine remonte au Moyen-Âge…

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie