loader image

Guanyin – Celui qui regarde vers le bas avec compassion – mille bras et beaucoup de miséricorde

Statuette de bronze sur socle de bois. Provenance extrême orientale sans plus de précision. Collections des Musées d’Art et d’Histoire de La Rochelle.

Guanyin, en Chine ou Avalokiteshvara en Inde, est l’un des principaux Bodhisattva (personnages terrestres faisant le vœu de suivre la voie de Bouddha ou êtres divins et transcendantaux comme c’est le cas ici). Divinité de miséricorde, il est le plus populaire, il protège des catastrophes naturelles et bénit les enfants.

En Inde, Avalokiteshvara porte des traits masculins comme c’est ici le cas. Mais en Chine, ce Bodhisattva prend une apparence féminine à partir de la dynastie Sung (au Xe siècle), quand le bouddhisme subit l’influence du taoïsme. La représentation féminine est également la figuration prédominante au Japon où ce Bodhisattva prend le nom de Kannon.

On retrouve une représentation de Guanyin aux Mille Mains et aux Mille Yeux en Chine dans la ville de Weishan xiang. Haute de 99 mètres, elle est la sixième plus grande statue du monde.

Ces publications pourraient également vous intéresser :

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

Chamoiserie et ganterie à Niort, une tradition séculaire

La chamoiserie est une activité niortaise très ancienne. Dès le XIIIe siècle, la cité exportait divers produits tels que denrées alimentaires, mais aussi de la laine, ce qui laisse supposer que l’on travaillait déjà la peau de mouton, le cheptel bovin, caprin et ovin étant important dans cette région. Retour sur une histoire dont l’origine remonte au Moyen-Âge…

Entre ombre et lumière (vidéo)

Entre ombre et lumière (vidéo)

Les spectacles de lanterne magiques sont considérés comme l’ancêtre du cinéma. Au delà de la simple invention de la projection d’images lumineuses, la lanterne magique inaugure un spectacle d’un genre nouveau : la fantasmagorie