loader image

Amirault peintre

Outre les dessins qu’il a réalisés en Indochine, son inventaire après-décès mentionne des dizaines de tableaux et de carnets de dessins. Toutefois, moins d’une trentaine de tableaux ont été identifiés et encore moins sont parvenus jusqu’à nous.

L’influence de Charles Le Roux (1814-1895) et de ses amis artistes se ressent dans son œuvre. Amirault peindra d’ailleurs l’allée de la propriété du Soullier que Le Roux possède dans les Deux-Sèvres, la même qu’immortalisera Théodore Rousseau (1812-1867).

En 1879, Henri Amirault expose au Salon des artistes contemporains à Paris un tableau intitulé « Miroir de Mervent » ; en 1882, il obtient une médaille d’argent à l’exposition régionale de Niort ; en 1883, il participe à l’exposition de Rochefort où il est distingué par une médaille d’argent. En 1887, Amirault est présent à l’Exposition nationale artistique et archéologique de Poitiers avec « L’allée de Landrau » et « La baie des Trépassés ». Il participe enfin, en 1903, au Salon poitevin, une exposition organisée par l’association La Fouace, à Niort.